BASKET-BALL : Passe, dribble, panier

Le basket-ball est inscrit à la liste des disciplines des Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) depuis 1979. Madagascar, absent des Jeux en 1979, a marqué son entrée dans cette discipline en 1985 de façon remarquable en réalisant le doublé et n’a jamais raté l’occasion de placer au moins une de ses deux équipes sur le podium, alors que Maurice court toujours derrière sa première médaille d’or dans les deux catégories. On a dû attendre les Jeux de 2015 à l’île de La Réunion pour voir les Malgaches descendre de leur piédestal.

Sacrée Lubina Chundunsing

Trois à la suite serait-on tenté de dire au vu des performances malgaches aux JIOI avec le règne sans partage des basketteurs de la Grande île en 1985, 1990 et 1993. Cependant, lors du rendez-vous seychellois en 1993, on a constaté que les Seychelles et La Réunion ont gagné du terrain sur les Malgaches. De ces quatrièmes Jeux à Mahé, l’histoire a retenu que la Mauricienne Lubina Chundunsing a empêché les Malgaches de vaincre Maurice par 80-0 lorsqu’elle a, dans les dernières secondes de jeu, marqué un panier inespéré pour les siennes.

Le progrès des Réunionnais en 1993 s’est confirmé en 1998 lorsque l’île sœur a été l’hôte des Jeux. En effet, les Réunionnais ont, devant leur public, donné une leçon de basket aux Malgaches en s’imposant 98-57. Ils ont poursuivi sur leur lancée en 2003 et 2007.

Sept titres successifs

Madagascar sauvera la mise en 1998 en remportant la médaille d’or chez les filles. Les représentantes de la Grande Ile, ont maintenu leur invincibilité jusqu’en 2011 pour compléter leur sept à la suite.

Il faudra attendre les Jeux de 2015 à l’île de La Réunion pour voir les malgaches perdre la médaille d’or dans les deux catégories avec la victoire du pays hôte et des Seychelles chez les hommes et chez les dames respectivement.

Quant aux Seychellois, malgré le fait d’être de plus en plus performants chez les hommes, ils ont dû attendre 2011 pour remporter la médaille d’or alors que les Comores ont remporté le titre en 1979, lors de la première édition des JIOI où le tournoi de basket-ball était réservé seulement aux messieurs.

Maurice qui, en masculin comme en féminin, ne s’est contenté que des médaillés de bronze, comme en témoigne son doublé sur la troisième marche du podium en 1985 aura ainsi fort à faire pour bousculer la hiérarchie.

Et ce n’est sûrement pas à coups de lancer francs que nos représentants y arriveront, mais avec des passages en force.