La Commission antidopage sous la férule de Gérard Requin sera sur le pied de guerre lors des Jeux. Avec 14 disciplines et 2 000 athlètes – il va sans dire que tous ne seront pas contrôlés – la Commission aura besoin de plus d’effectifs.
« Une formation pour les chaperons (stewards) est prévue au moins avril. Juste avant les Jeux, qui démarre le 19 juillet, il y a aura une session de rappel pour les agents de contrôle antidopage (ACD) qui sera dirigée par un l’expert délégué de l’Organisation régionale de la lutte antidopage (RADO) », a expliqué Gérard Requin, président de la Commission antidopage. Il est à noter qu’une trentaine de chaperons et ACD sont concernés par la formation et session de rappel.
Selon le président de la Commission antidopage, des contrôles seront effectués pour toutes les disciplines. D’où des centres d’opération sur les sites de compétition. Mais qu’en est-il du cyclisme où le beach volley ? Les contrôles seront faits dans des « centres sur route » et « sur la plage ».