Discours chevauchant patriotisme, ferveur et sportivité

,

La soirée de lancement de KROUINK, mascotte des Jeux des Îles de l’océan Indien, a été illustrée par les discours du Premier ministre, Pravind Jugnauth, de Stephan Toussaint, ministre de la Jeunesse et des Sports et de Jean-Pierre Sauzier, CEO du Comité d’Organisation des Jeux des Iles de l’océan Indien 2019 (COJI).

L’émotion et l’impatience étaient à leur comble quelques minutes avant la présentation de Krouink, mascotte officielle de la 10e édition des jeux des Îles de l’océan Indien 2019. Trois intervenants de marque ont pris la parole pour souligner l’importance de cette célébration du sport, aussi bien pour les athlètes que les Mauriciens dans leur ensemble.

Rappelons les JIOI 2019 se tiendront du 19 au 28 juillet 2019, à Maurice, pays organisateur.

Jean-Pierre Sauzier, CEO du COJI, a été le premier à prendre la parole. Dans son discours, il a rappelé les différentes composantes sur lesquels reposent le succès des Jeux des îles :

La composante financière : des fonds substantiels ont été alloués à la préparation des sites, des athlètes et pour l’organisation des Jeux. « Il s’agit là d’un engagement ferme qui démontre l’engagement du gouvernement envers le sport et la jeunesse, de créer une symbiose, une union et un lien d’appartenance patriotique durable pour tous », affirme-t-il.

La composante sur la solidité de l’organisation structurelle notamment le COJI, qui a pour mission d’engendrer la logistique organisationnelle des JIOI. Il rappelle que le bureau du COJI, constitué de 10 membres et de 14 commissions, œuvre sans relâche pour garantir la réussite de l’évènement.

La composante des athlètes et du peuple mauricien est, selon lui, sans conteste l’âme de ces Jeux.

La composante du secteur privé, où mentionne-t-il, le rôle des sponsors ne se limite pas à celui de simples donateurs. Jean Pierre Sauzier a rappelé à ces derniers que leur action est en réalité un partenariat les liant au peuple mauricien, dans un esprit de solidarité, de participation citoyenne, de fierté nationale, de camaraderie et d’unité, essentiels à la joie de tout un peuple. En faisant de ces éléments les piliers des financements privés, les sponsors peuvent ainsi illustrer les valeurs qu’ils veulent transmettre.

Le CEO du COJI a également lancé un appel pressant aux décideurs du secteur privé qui souhaitent rejoindre l’aventure des Jeux, comme l’ont fait d’autres avant eux. Il termine avec enthousiasme : « Nous avons maintenu des rêves suffisamment grands afin de ne pas les perdre de vue ».

Stephan Toussaint, ministre de la Jeunesse et des Sports a commencé son allocution en remerciant celui qu’il appelle son ami et collègue, Yogida Sawmynaden, actuel ministre des TIC. « Alors ministre de la Jeunesse et des Sports de Maurice, il fut porteur de la bonne nouvelle : l’île Maurice organisatrice et pays d’accueil des 10es JIOI », a-t-il rappelé.

Il a ensuite assuré prendre soin de « peser ses mots », afin de ne pas se laisser emporter par l’impatience ambiante, et dévoiler accidentellement un quelconque indice sur la mascotte, ceci malgré, rappelle-t-il l’insistance de madame Rose de Lima Edouard, commissaire de la Jeunesse et des Sports de Rodrigues.

Emu, fier, le ministre de la Jeunesse et des Sports de Maurice a rappelé que le dévoilement de la mascotte est le franchissement d’une étape particulièrement importante. Chose à noter, cette année, les JIOI fêtent leurs 40 ans d’existence, Maurice, ses 50 ans d’indépendance et le ministère de la Jeunesse et des Sports est sur le point de souffler ses 50 bougies en 2019. Pour le Ministre ces chiffres symboliques sont une promesse de succès, si l’on y ajoute le 19 juillet 2018, début du décompte avant l’ouverture officielle des Jeux.

Les sponsors, futurs sponsors et sponsors potentiels ont également eu droit de cité, eux qui ont fait le choix de se mettre au service des sportifs, des athlètes et de la République.

Enfin, Monsieur Toussaint n’a pas manqué de rappeler aux personnes des conseils de districts et des municipalités, leur rôle incontournable : faire circuler la mascotte à travers Maurice et Rodrigues, élément essentiel pour nourrir l’ambiance des Jeux des Îles à travers le pays.

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth s’est dit honoré d’être présent à cette soirée de lancement de la mascotte, dont la mission, a-t-il souligné est de porter les couleurs de la nation mauricienne. Il a rappelé que cette 10e édition coïncide avec le 40e anniversaire de cet évènement sportif.

L’édition 2019 des JIOI regroupera 7 îles de l’océan Indien et 14 disciplines sportives, incluant 2 autres, menées par les athlètes autrement capables.

Le Premier ministre a rappelé les liens d’unité, de solidarité et de franche camaraderie qu’offre les Jeux des Iles aux athlètes de la région.

« Mon gouvernement a mis tous les moyens humains et financiers à disposition des différents acteurs afin que Maurice brille une fois de plus en tant que pays organisateur », a-t-il rappelé.

Il a exprimé sa confiance quant à l’élan patriotique sans précédent qui découlera des JIOI, dont il est convaincu qu’ils susciteront l’emballement parmi le public sportif de toutes les îles de la région. Quant aux Mauriciens, il s’agira d’une occasion supplémentaire de s’afficher en tant que nation sportive, et plus particulièrement les athlètes, qui auront là une occasion de donner l’exemple à la jeunesse du pays.

Pour Pravind Jugnauth, il n’y a aucun doute que la nation se ralliera derrière ses sportifs, comme elle l’a fait par le passé. Le Premier ministre a souligné l’importance du sport en tant que vecteur d’unification de la nation. « Ces prochains jeux devront une fois de plus rassembler notre nation dans un même élan de cœur, et de solidarité », dit-il.

Avant d’ajouter : « Le travail accompli jusqu’ici est considérable et il devra être soutenu jusqu’en juillet 2019 ». Il salue le dévouement de tous les acteurs sans exception, du peuple mauricien, véritable carburant de cet évènement. Aucun effort, mentionne-t-il, ne doit être négligé. Pour cela, il a lancé un appel patriotique aux représentants du secteur privé, pour qu’ils apportent leur pierre à l’édifice. Cet évènement, rappelle-t-il est d’envergure nationale, régionale et internationale.

Dans une logique légitime de reconnaissance et de remerciements, le premier ministre a aussi salué le travail de Jean-Pierre Sauzier, le CEO du COJI et de son équipe, tous déterminants dans la préparation, le suivi et le succès des JIOI de 2019.