JIOI 1979 – 1re édition à l’île de La Réunion

L’île Sœur là où tout a commencé

C’est le Comité régional olympique et sportif (CROS) de La Réunion qui émet, au départ, l’idée d’organiser des jeux sportifs dans l’océan Indien en 1974. Elle est adoptée par le Comité international olympique (CIO) deux ans plus tard.

Initialement baptisées Jeux de l’Océan Indien, les épreuves sportives changent rapidement d’appellation pour devenir les Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI). En tant qu’instigatrice, c’est tout naturellement que l’île Sœur servira de décor en 1979 aux tout premiers Jeux. Le Sri Lanka, à la table des discussions avant le rendez-vous, ne participe finalement pas tout comme Madagascar.

Le coup d’envoi des Jeux est donné le 25 août avec la cérémonie d’ouverture où des spectacles, les uns plus grandioses que les autres, s’enchaînent. Ce premier rassemblement est considéré comme la fête du sport et de la fraternité par les organisateurs qui ont mis les petits plats dans les grands. Ainsi, le drapeau officiel des Jeux et ceux représentant les différents pays participants tombent du ciel, cela grâce à des parachutistes qui atterrissent sur la pelouse du stade régional olympique de Saint-Paul.

La compétition s’achèvera le 1er septembre et le pays hôte terminera en tête du classement des médailles avec 68 titres et 166 médailles récoltées. Maurice terminera deuxième tandis que les Seychelles compléteront le podium.

Six années d’attente

Pour arriver à ce résultat, La Réunion a surtout pu compter avec l’épreuve de natation où ses nageurs et nageuses ont récolté 24 médailles d’or, soit le maximum possible dans cette discipline. Ces Jeux voient également les rugbymen à l’œuvre. La finale est remportée par les Réunionnais qui l’emportent 22-16 contre Maurice. L’ovalie ne sera plus inscrite au programme des Jeux par la suite.

En tennis, la paire Sauzier/Couacaud en double messieurs et Williams/Eynaud en double dames ramèneront l’or au pays. En voile, les Seychelles, avec deux titres, prouveront une nouvelle fois qu’ils sont à l’aise sur l’eau. Ce sera également le cas sur le ring où les Dallons triompheront à six reprises, Maurice sauvant les meubles par l’entremise de Judex Bazile.

Les quadricolores feront sensation en volley-ball. Au tableau masculin, Maurice l’emportera aisément contre La Réunion (3-0). Mais les Réunionnaises priveront le pays d’un doublé en disposant des Mauriciennes (3-1). Maurice saura tirer son épingle du jeu en athlétisme avec le couronnement d’Annabelle Nairac, de Philippe Rault et Vivian Rivière, entre autres.

Après une première édition satisfaisante, il faudra attendre six ans avant de goûter à nouveau aux joies des Jeux. Les athlètes seront cette fois conviés à Maurice.

Disciplines retenues
Athlétisme, basketball, badminton, boxe, cyclisme, haltérophilie, natation, rugby, tennis, tennis de table, voile, volley-ball.

Tableau des médailles

  • Rang
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • Nation
  • Réunion
  • Maurice
  • Seychelles
  • Comores
  • Maldives
  • Or
  • 68
  • 31
  • 11
  • 1
  • 0
  • Argent
  • 56
  • 44
  • 8
  • 1
  • 1
  • Bronze
  • 42
  • 38
  • 11
  • 7
  • 2
  • TOTAL
  • 166
  • 113
  • 30
  • 9
  • 3