Mauritius Badminton Association : Des mesures annoncées pour atteindre le sommet mondial

La Mauritius Badminton Association (MBA), par la voix de son président Sharma Nundah et son équipe technique, a présenté le plan de la Fédération nationale pour promouvoir d’avantage le badminton.  Ainsi son objectif est d’amener les badistes locaux vers les sommets mondiaux. C’était lors d’une conférence de presse tenue dimanche au Centre National de Badminton.

Le président de la MBA a d’abord félicité le comité organisateur pour le niveau de l’organisation et la qualité des joueurs invités à l’édition 2018 du Mauritius International. «Le niveau de l’organisation a été remarquable cette année. Je remercie tous ceux qui ont fait de ce tournoi un succès sans oublier les différentes stakeholders  du badminton mauricien et nos sponsors habituels», a dit Sharma Nundah.

Trouver un sponsor ou un partenaire dans le long terme devient de plus en plus compliqué dans le paysage local. Et la MBA semble avoir trouvé l’oiseau rare grâce à un accord avec Fleet International. Celui-ci sera l’équipementier officiel de l’instance locale du badminton. Cette compagnie,  basée en Malaisie, est spécialisée dans la production de toute une gamme d’équipements de badminton depuis 26 ans, dont des raquettes, des volants, vêtements et chaussures, entre autres,  pour la pratique de ce sport.

Partenariat Fleet International-MBA

Pour l’occasion, le CEO de Fleet International,  Teo Tong Wah, était présent à Maurice lors du Fleet International 2018. Il a exprimé sa joie et sa satisfaction de s’associer au développement du badminton à Maurice et il espère prolonger ce partenariat le plus longtemps possible. «En Malaisie, nous sommes omniprésents dans le développement du badminton. Nous sponsorisons aussi plusieurs joueurs qui sont des médaillés sur le plan intercontinental. Il était temps pour nous d’aller au-delà des frontières commerciales pour aider au développement de ce sport et c’est pour cela que nous nous sommes associés au badminton mauricien. Maurice est le premier pays en Afrique auquel nous accordons notre soutien», a dit le CEO de Fleet International.

Cet accord, a fait ressortir le président Sharma Nundah, a été possible grâce aux négociations  menées par Sahir Edoo, secrétaire général de la Confédération Africaine de Badminton. «Le récent déplacement de Sahir Edoo en Thailande lors de l’assemblée générale annuelle en mai dernier  a été fructueux pour nous. C’est lui qui est la cheville ouvrière de cet accord», a dit Sharma Nundah.

Ainsi, les différents joueurs des sélections nationales bénéficieront de l’équipement de la marque de renommée mondiale, Fleet International. D’ailleurs, lors du Thomas and Uber Cup en Malaisie en mai dernier, l’équipe féminine de Maurice, participant à ce tournoi, avait bénéficié du sponsoring de Fleet International.

Le chief coach du badminton mauricien et technicien malaysien, Yogendran Krishnan, a mis l’accent sur le fait que Maurice compte dans ses rangs deux champions d’Afrique en titre.   Il s’agit de Kate Foo Kune et Julien Paul et en sus d’une médaille d’or en équipe. Yogendran Krishnan a annoncé que la MBA a désormais un plan pour propulser le badminton mauricien au sommet mondial de cette discipline.

Soutien technique

La MBA compte mettre sur pied des centres d’entraînement  à travers le pays, et pour arriver à cela, la Fédération nationale invite tous les entraîneurs, les clubs et les académies à travers l’île à venir s’enregistrer au sein de la MBA. De là, l’association offrira son soutien technique à cette clientèle afin de grossir le nombre de participants aux tournois régionaux et nationaux.

«Cette stratégie nous permettra d’avoir plus de joueurs. Nous pourrons passer de 40 à 150 joueurs par tournoi. Aussi nous minimiserons le temps que les joueurs passent dans le transport pour venir s’entraîner à Rose-Hill. Le soutien technique aux centres à travers l’île sera aussi basé sur la formation  des joueurs plus  aguerris techniquement», a expliqué Yogendran Krishnan.

Ce dernier a envie de faire progresser pour le badminton mauricien. Il est d’avis qu’avec le nouveau plan de développement de la MBA, on devrait se retrouver avec des médaillés aux Jeux Olympiques, voire des joueurs dans le top 10 mondial dans les années à venir. « Nous ne pouvons plus aller aux Jeux Olympiques pour faire de la figuration. On doit viser des médailles», a précisé le chief coach du badminton mauricien.

Le Fleet International 2018 a aussi vu la formation d’une quinzaine d’officiels qui seront de service lors des tournois à venir ainsi que lors des JIOI à Maurice en 2019. La formation était assurée par Me Thevarajen Ponambalum.