Réunion du CIJ : Plusieurs décisions importantes prises

La réunion du CIJ, 19-20 février 2018, au siège du Comité Olympique Mauricien (COM) – Ram Ruhee OlympicAfrica, a débouché sur plusieurs accords entre les membres de l’instance organisatrice des prochains Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI).

Cette réunion s’est, une fois de plus, tenue dans une ambiance très cordiale et les dirigeants ont pu, à tête reposée, procéder à la lecture des Règlements généraux où certains changements mineurs ont été apportés. «C’était une réunion où la bonne entente a primé. Nous avons pris des décisions importantes et nous sommes dans la bonne direction», a expliqué Antonio Gopal, président du CIJ.

C’est aussi le cas pour les Règlements Techniques des 14 disciplines au programme. De ce fait, le pays organisateur, à savoir Maurice, a accepté la proposition des Seychelles concernant le nombre de participants en Voile. En 2019, il y aura 12 participants par pays dans cette discipline. Auparavant le nombre était de 6 par pays.

Concernant le Basketball, au niveau technique, il y aura un stage de deux jours, deux mois avant les Jeux pour les arbitres. En même temps, sera tenu un examen physique pour évaluer chaque arbitre, dirigé par un cadre de la Fédération internationale de basket-ball (FIBA).

Jean-Pierre Sauzier, CEO du COJI 2019, a fait un exposé sur l’avancement des travaux pour les Jeux de 2019. Des travaux qui, pour rappel, sont en très bonne voie.

Candidature des dossiers

La réunion ordinaire du CIJ s’est déroulée sur deux journées. Mardi 20 février, l’instance a procédé à l’examen des dossiers de ceux qui se sont portés candidats pour organiser les JIOI de 2023. Le ministre des Sports des Comores, Mahamoud Salim, a envoyé une lettre dans ce sens en date du lundi 19 février.

Mayotte, pour sa part, a envoyé sa lettre de candidature, le 30 décembre 2017. D’ailleurs, Philippe Lemoine, directeur du CROS Mayotte, a fait un exposé aux membres du CIJ. Il leur a démontré que Mayotte sera prête à accueillir au moins 1800 personnes au cas si sa candidature est retenue. Une visite des lieux à Mayotte est prévue avant la fin de l’année par des représentants du CIJ.

La délégation des Maldives a demandé au CIJ de lui accorder jusqu’à septembre 2018 pour faire acte de candidature. Le CIJ a émis une date butoir pour que les Comores et les Maldives soumettent leur dossier de candidature au plus tard le 10 octobre 2018.

Par ailleurs, il y a eu un groupe de travail qui a fait plusieurs suggestions au Conseil International des Jeux. L’une d’elles repose sur la reconnaissance des JIOI par le Comité International Olympique (CIO). Une délégation devrait être constituée pour aborder la question avec le CIO l’année prochaine.

Une devise pour les JIOI sera aussi adoptée. Elle devrait être choisie au terme d’un concours. Les membres du CIJ se réuniront l’an prochain, plus précisément le 18 et le 19 mars 2019.